Atelier Coaching – Approche Paradoxale

Qui n’a pas été confronté à une situation qui stagnaient sans trouver de réelles solutions à cause de non remise en question ?

blog ai3 approche-paradoxale Atelier Coaching - Approche Paradoxale

Le plus bel exemple qui nous ait été donné de faire, fût pour une société qui était en plein turnover et cherchait désespérément à garder ses collaborateurs.

Si l’on questionnait chaque Manager/Directeur la réponse était évidente « on fait tout comme il faut, je ne vois pas pourquoi ils partent ! « . Et pourtant, les collaborateurs partaient bel et bien …

Si à contrario on allait questionner les collaborateurs nous avions pleins de choses à mettre dans notre panier ! Mais tout le problème était de le faire comprendre aux supérieurs…

« L’approche Paradoxale » est un outil permettant de trouver des solutions à des situations qui stagnent en partant du pire pour trouver le meilleur ou comment tourner un sujet important à la dérision pour mettre le doigt sur des choses auxquelles nous n’aurions pas pensé sinon.

Dans l’exemple plus haut, la problématique de l’atelier n’était donc pas « Comment garder nos collaborateurs ? « , ça ils avaient déjà tous penché la dessus, mais au contraire « Comment faire partir ces p*** de collaborateurs ? « .

Déroulé

La première étape est d’annoncer la problématique. Gardez le ton du dérisoire et de l’amusement sur tout le long, il faut que les gens se sentent à l’aise et que l’ambiance soit présente pour faire un effet choc sur la fin de l’atelier.

Exemple : « Comment faire partir ces p*** de collaborateurs ?

Ils nous embêtent, on doit travailler plus et ils nous coûtent un max de blé ! Non mais franchement, comment on peut faire pour les pousser à la porte ???? Il faut que ça reste légal bien sûr, on ne veut pas mettre la clé sous la porte 🙂 » (imaginez la tête de la DRH quand on lui a dit ça :p).

Partie 1 : Réflexion

Chaque participant se verra munit de post-its et prendra le temps de la réflexion pour trouver ce qui ferait partir les collaborateurs au plus vite.

Après un temps défini, chacun son tour ira coller ses idées au tableau en les expliquant et en regroupant avec les post-its similaires.

Exemples à ce stade :

  • « Plus d’augmentation »
  • « Des heures sup le soir et weekend »
  • « On les forme pas »
  • « On ne les félicite jamais, on les enfonce même ! « 
  •  » Pas d’afterworks et moments d’équipe »

Partie 2 : Regroupement

Tous ensemble les participants réfléchissent et convergent sur ce qui peut être regroupé.

Partie 3 : Prise de conscience

C’est là, que tout va se jouer, vous allez poser la question qui fâche « Mais en fait, il n’y a pas des choses que vous faites déjà là-dedans avec vos collaborateurs ? ».

Généralement, les sourires s’effacent et c’est là que les participants prennent conscience qu’ils ne font pas si bien en fin de compte.

Chacun se verra distribué des gommettes et ils iront tous les déposer sans commenter sur les post-its sur lesquels ils se retrouvent.

Partie 4 : Améliorations

Pas de panique, on est là pour trouver justement les solutions aux vrais problèmes !

Demandez aux participants de trouver de solutions sur les idées contenant le plus de gommettes et tirez des améliorations à effectuer.

Exemple :

  • « On les forme pas  » => Octroyer une formation à chacun sur l’année.
  • « On ne les félicite jamais, on les enfonce même ! » => Mettre en place des façons collectives de se féliciter.
  • … (on parle pas de l’augmentation hein, ça c’est le directeur qui tranche :p)

Partie 5 : Actions concrètes

La dernière phase consiste à trouver les actions concrètes de ses actions d’améliorations avec Owner et date de mise en place.

Exemple :

  • « Octroyer une formation à chacun sur l’année » => Chaque manager fait un point avec ses collabs pour trouver une formation et contacte le service associé pour les inscrire, deadline dans 1 mois
  • « Mettre en place des façons collectives de se féliciter » => Tartenpion met en place les Kudo Cards dans son équipe, deadline dans 2 semaines

Conclusion

Très bon atelier de coaching à sortir dans de nombreuses situations. Vous pouvez également utiliser cet outil lorsqu’une équipe part à la dérive sans en rendre compte avec comme problématique par exemple « Comment faire échouer notre projet ? « .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.