Dans la jungle des outils de visio-conférence

– Un article de Céline Morvan – Le télétravail aujourd’hui explose ! Boosté par la pandémie actuelle, même les entreprises les plus frileuses se voient obligées de collaborer en changeant leur manière de travailler. Plusieurs outils comme : Skype, Google Hangout, Monday.com, Slack, Teams, Klaxoon, Trello, Zoom ; se démocratisent et influencent nos nouvelles habitudes de demain.

Zoom sur Zoom

L’explosion de la visio-conférence

La plateforme vidéo pour le télétravail ou apéritif entre amis est devenue une des applications les plus populaires en l’espace de quelques semaines.

blog ai3 Vision%20image%202 Dans la jungle des outils de visio-conférence
Source : Statista

Que ce soit sur Google Play ou l’App Store, en France, plus d’un demi-million de téléchargements de l’application Zoom a été relevé entre le 26 mars et 1er avril.

Une application qui fait le buzz car elle correspond tout à fait aux besoins du moment : une plateforme vidéo de très bonne qualité, accessible gratuitement et pouvant réunir jusqu’à 100 personnes en simultané, arborant une ergonomie simple, moderne et ludique.

Zoom s’est différencié très rapidement face à ses concurrents principaux (Teams, GoogleMeet ou Facebook Room) par sa gratuité et sa facilité d’utilisation.

Deuxième tendance lors du confinement

Après le 1er avril 2020, la plateforme a malheureusement vu certaines failles nuisant largement à sa popularité. En effet, celle-ci comportait de nombreux disfonctionnements notamment sur la sécurité.

Sans mise en garde ou formation il était facilement possible d’oublier certains détails de paramétrages de la plateforme et déclencher un « Zoombombing ». Expression devenue très populaire suite aux failles de la plateforme, par exemple une intrusion malveillante dans la réunion d’une personne qui publie des images ou vidéos néfastes à charactère pornographique ou haineux.

Également avant avril, l’ID de la réunion était visible et accessible par tous pendant la réunion. Plusieurs personnes (partant d’un bon sentiment) avaient publié une photo représentant leur meeting mais l’ID associé y était bien visible et de nombreux intrus se sont alors invités à la réunion. C’est ce qui est arrivé par exemple au Premier Ministre britannique, Boris Johnson.

blog ai3 Visio%20image%203 Dans la jungle des outils de visio-conférence

En parallèle des milliers de comptes Zoom auraient été vendus sur le DarkWeb, ou offerts à des hackers avec des données personnelles telles que : e-mail, mot de passe, URL de connexion, clé d’entrée générée et fournie par l’administrateur des meetings.

Plusieurs entreprises et politiques ont interdit l’utilisation de la plateforme tant que la sécurité n’était pas totale.

À la suite de ses différentes attaques, Zoom a changé rapidement sa stratégie en appliquant une nouvelle fonction nommée « Security ». Elle permet notamment d’évincer des participants, d’éviter le partage de contenus, de limiter le nombre de personnes pouvant rejoindre la réunion, ou de les mettre en attente. Un mot de passe est proposé par défaut pour que seuls les invités puissent se connecter.

Que penser de Zoom ?

Comme pour beaucoup d’applications, le boom de l’utilisation de la visio-conférence a fait augmenter le risque de ciber attaques.

Zoom s’est adapté très rapidement et a pu répondre aux problématiques qu’ont rencontrées les entreprises ou particuliers dans le domaine de la sécurité. La majorité des entreprises de visio-conférence n’ont pas encore crypté de bout à bout leurs conversations mais Zoom a su se développer et répondre aux attaques de la compétition.

L’application reste leader sur le marché de la visio-conférence par sa fluidité et facilité d’utilisation. D’autres options comme le « Webinar » se démocratisent pour permettre de diffuser en direct des événements et conférences en Live ou de réunir un très grand groupe de spectateurs.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la plateforme et organiser des webinars et live de grande envergure n’hésitez pas à nous contacter !

La plateforme de collaboration Teams

Là où Zoom ou d’autres plateformes se concentrent sur la visioconférence, d’autres deviennent très populaires par le télétravail et le travail en collaboration.

C’est le cas de la plateforme Teams qui est avant tout une messagerie collaborative (discussion personnelle ou de groupes prédéfinis) conçue pour le travail en équipe et le suivi de projets.

Teams propose également la fonction de visioconférence, notamment celle issue de Skype for Business.

Quelle est donc la différence entre Skype for Business et Teams ?

Skype for business a été conçu pour les échanges en temps réels (1 to 1 ou groupé) avec des conversations éphémères et ouvertes à tous (invitation au grand public qui utilise Skype à des fins personnelles).

Teams souhaite mettre en avant la collaboration au-delà de la communication. On y retrouve la conversation instantanée, synchronisée en groupe ou en communauté, si on le souhaite. L’historique est gardé comme les fichiers échangés ou autres données. Il y a également la possibilité d’inviter des personnes extérieures à l’organisation, dans des espaces de travail prédéfinis.

Aujourd’hui, Microsoft pousse à la fermeture de Skype for Business pour sa plateforme Teams. Celle-ci permet de centraliser l’ensemble des fonctionnalités Skype (Chat, Visio, Appel), et y additionne de nouveaux usages pour le travail en équipe ; la collaboration.

Nos conseils pour bien choisir sa plateforme de travail en collaboration instantanée ou visio-conférence.

C’est un choix stratégique pour toute entreprise. Il faut avant tout s’assurer de maitriser les risques pouvant potentiellement provenir de ces outils, ou de bien éduquer les collaborateurs aux bons gestes de sécurité du quotidien.

Il faut donc vérifier si l’outil dispose d’un bon cryptage des conversations et du système de sécurité, également la confidentialité des liens de connexion. Se renseigner sur la gestion des données personnelles des utilisateurs et être certain que la politique du logiciel est claire quant à l’éventuel usage commercial des contenus de réunion.

Le comportement désinvolte des utilisateurs est celui qui menace également la sécurité de l’entreprise. Il faut en être conscient et mettre en place des sensibilisations et des formations régulières.

Pour faciliter l’adoption de l’outil, bien préparer l’environnement de travail virtuel pour les collaborateurs : chats d’équipe dirigés par les managers, création en amont de groupe de travail ou de projets.

De nouvelles aventures vous attendent autour des projets en collaboratif, nous sommes là pour vous accompagner all the way !

#teletravail #live #visio #collaboration

Ai³ vous accompagne à distance

Ai³ et So-Youz vous accompagnent. Nos expert(e)s vous partagent bonnes pratiques et méthodologie pour optimiser le télétravail au sein de vos organisations.

Télétravail, Sécurité, Sérénité :

Pour télétravailler en toute sécurité, quelques règles d’or et bonnes pratiques à respecter :

blog ai3 acces%20distance%20pour%20les%20utilisateurs Ai³ vous accompagne à distance

Téléchargez les infographies de bonnes pratiques de sécurité :

Bonnes pratiques pour les utilisateurs.pdf

Bonnes pratiques pour le service informatique.pdf

Aidez vos collaborateurs à prendre en main Teams :

Vos utilisateurs ne savent pas par où commencer leur prise en main de Teams ?

Partagez notre guide de prise en main !

blog ai3 capture%20teams Ai³ vous accompagne à distance

Téléchargez notre guide d’accompagnement Teams

Guide de prise en main.pdf

Avez-vous pensé à vous faire accompagner ?

Nos experts vous accompagnent dans la mise en place du télétravail, cliquez sur les offres pour télécharger le détail :

Contactez nos équipes pour plus d’informations : contact@ai3.fr

Connaissez-vous l’acronyme S.M.A.R.T ?

Dans notre métier (le change management), souvent la vision a été définie… Mais pas les objectifs.

blog ai3 SMART Connaissez-vous l'acronyme S.M.A.R.T ?

Fixer des objectifs et célébrer les petites victoires

Un article de Sylvie Roche

Que vous ayez décidé de faire un régime pour perdre du poids ou que vous engagiez votre entreprise dans un ambitieux plan de transformation, le besoin reste le même.
 
Définissiez des objectifs clairs et réalistes et célébrez les réussites tout au long du projet. Sans cela, même les équipes les plus impliquées finissent par perdre de vue le sens du projet. Conséquences : démotivation et désengagement des équipes, et à plus long temps, cynisme et résistance accrue vis-à-vis de tout projet à venir.
 
Cf l’excellent article de Brent Gleeson à ce sujet, ancien membre des Navy SEAL.

Je déteste les acronymes, mais…

Dans un article publié en 1981 dans le Management Review, Doran identifie 5 critères pour définir des objectifs. Comme moyen mnémotechnique, il propose l’acronyme SMART : specific, measurable.  assignable (on trouve d’autre variante pour le A), relevant, et time-bound.
 
En d’autres termes : 
•    Specific : que veut-on obtenir ?
•    Mesurable :  … que l’on puisse mesurer ou dont on puisse constater l’évolution
•    Assignable : qui en est responsable ?
•    Realistic : si l’on est réaliste, l’objectif est-il atteignable avec les moyens dont on dispose ?
•    Time related : à quelle échéance ?
 
Ça paraît bête comme chou, mais finalement, répéter les évidences permet parfois de se rendre compte qu’on les avait oubliés en chemin !
 
Pour finir, gardons à l’esprit que « l’acronyme proposé n’impose pas que chaque objectif réponde aux cinq critères » (G.T. Doran).  Autrement dit, tout n’est pas mesurable, au risque de transformer les Key Performance Indicators en un autre type de KPI, les Killing People Initiatives (cf Christian Pousset)

Migration vers Office 365

RETOUR D’EXPERIENCE SO-YOUZ

Dans le cadre de son nouveau système d’information, un opérateur de compétences dans le secteur de la culture souhaitait faire évoluer l’environnement de travail de ses collaborateurs. L’enjeu principal était de moderniser la messagerie et les outils collaboratifs.

Voici un rappel des objectifs de cette mission :

· La migration de la messagerie Lotus Notes vers Outlook,

· Offrir une fonctionnalité de chat alternative à Sametime avec Teams,

· Mettre en œuvre un plan d’accompagnement au changement pour adresser les nouveaux usages.

Pour mener à bien ce projet un cadrage a été effectué en amont avec l’ensemble des directions afin d’identifier les besoins, les freins et le dispositif d’accompagnement. Suite à la validation de cette première étape, différents ateliers techniques ont été programmés avec la DSI :

blog ai3 Capture-d’écran-2019-10-11-à-13.05.51-1024x156 Migration vers Office 365

Des activités sur la conduite du changement ont également été organisées avec la DSI et les ressources humaines afin de bien prendre en compte l’impact sur les usages.

blog ai3 Capture-d’écran-2019-10-11-à-13.09.07 Migration vers Office 365

La migration de la messagerie Lotus vers Outlook a été effectuée sur un week-end. Le jour J des consultants So-Youz se sont déplacés au siège à Paris et dans les délégations (Lille, Strasbourg, Lyon, Marseille, Bordeaux et Rennes) pour des séances de coaching et des formations en local.

Transition Skype vers Teams : c’est pour bientôt

blog ai3 mise-à-niveau-vers-teams Transition Skype vers Teams : c'est pour bientôt

Dans différents articles de ce blog, nous avons déjà évoqué l’abandon de Skype for Business au profit de Teams pour les utilisateurs Office 365. Il semblerait que les choses se précisent puisque nous voyons arriver des messages de la part de Microsoft directement dans Skype comme le montre cette illustration.

Si vous êtes tenté de cliquer sur le bouton « Essayer » pour tenter l’expérience, il faut tout de même avoir conscience du fait qu’au niveau global d’une entreprise un projet de change management doit être mis en place car Teams n’est pas Skype… la coexistence entre les 2 solutions doit être planifiée et expliquée à tout à chacun.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions… nous avons les réponses !

Un event sur les nouvelles méthodes collaboratives

En Avril dernier, Ai³ Sud-Ouest et So-youz organisaient un afterwork autour du collaboratif. Quand on parle de méthodologie et de collaboratif, 2 grosses tendances ressortent : côté développement, la Méthode Agile et côté conception le Design Thinking. La Méthode Agile (d’après le blog Quality Street) « est une approche itérative et incrémentale, qui est menée dans un esprit collaboratif avec juste ce qu’il faut de formalisme. Elle génère un produit de haute qualité tout en prenant en compte l’évolution des besoins des clients ». Tandis que le Design Thinking « est une approche de l’innovation et de son management qui se veut une synthèse entre la pensée analytique et la pensée intuitive. Il s’appuie beaucoup sur un processus de co-créativité impliquant des retours de l’utilisateur final. » (d’après Wikipedia). Pendant cet event, deux de nos clients (Air France – KLM et Pierre Fabre) ont eu la gentillesse de témoigner quant à l’efficacité de ces 2 approches ! Voici une vidéo qui reprend les moments forts de cet événement.

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous ! Nos experts sont à votre disposition pour vous accompagner et répondre à toutes vos questions !

Evaluez les motivations avec le « Moving Motivators »

Qu’est-ce que le Moving Motivators ?

Le Moving Motivators est un outil de gestion inventé par Jurgen Appelo et fait partie de la formation « Management 3.0 ».

A l’aide de désirs intrinsèques, il permet de définir les motivations de chacun pour travailler dans de bonnes conditions et d’évaluer les effets de changements d’organisations sur celles-ci.

Quand l’utiliser ?

Pendant un entretien d’embauche afin de connaître nos motivations réciproques et définir si ça match entre nous.

Pendant un entretien Mid Year ou Annuel afin de définir les changements de motivations et si le collaborateur se sent bien chez nous ou sur sa mission.
Avant un changement de mission/projet afin de voir si celui-ci correspond au collaborateur et empêcher une démotivation.

Pour toute prise de décision (exemple changement de travail, achat d’une maison, décision importantes …) avec la variante.

Déroulement

Dans le cadre d’un recrutement par exemple, certains managers ont tendance à ne faire le test qu’au candidat en le regardant faire.

Il est préférable que tous les participants fassent le test afin de casser les barrières et d’être plus transparent sur les attentes mutuelles.

De plus, cela colle bien avec les nouvelles méthodes de management 3.0 qui consistent à ce que le manager devienne plus acteur que donneur d’ordre.

1 – Présentation des cartes

On présente chaque carte (que l’on aura découpé) avec son explication (ou on demande de dessiner les cartes Cf Variante).

blog ai3 1-cartes-1 Evaluez les motivations avec le "Moving Motivators"

Acceptation : Je me sens accepté dans mon équipe aussi bien par mes actes que par ma personne.

Curiosité : J’ai pleins de choses à découvrir.

Liberté : Je suis indépendant et autonome sur mon travail et mes responsabilités.

Statut : Je me sens reconnu par ceux qui travaillent avec moi.

But : Mon mode de vie se reflète sur mon travail.

Honneur : Le groupe reflète mes valeurs personnelles et cela augmente ma loyauté.

Maitrise : Mon travail est exigent mais reste dans le domaine de mes capacités.

Ordre : L’environnement est stable et organisé.

Pouvoir : J’ai la possibilité d’influencer ce qui se passe autour de moi.

Relation sociales : J’ai de bonnes relations au travail et en dehors.

La variante « Crazy 8 » :

Une variante plus poussée consiste à créer directement ses propres cartes. Vous pouvez montrer les cartes de bases pour aider à l’inspiration.

L’avantage principal (en + de connaître les talents artistiques de chacun) est de pouvoir se focaliser sur nos propres motivations et non sur celles prédéfinies.

Laissez 8 minutes pour dessiner 🙂

2 – Ordonnancement.

Chaque personne trie ces cartes selon ses préférences de gauche à droite, du moins important au plus important pour lui.

blog ai3 2-ordonnencement Evaluez les motivations avec le "Moving Motivators"

3 – Explication

Chaque personne explique le pourquoi de cet ordre carte par carte afin d’accentuer les axes de motivations.

4 – Le changement

C’est ici que se pose la question du changement :

  • Si je te dis que demain tu entreras sur une mission située au Pérou, en Java dans une équipe de 10 personnes…
  • Si demain, nous passons en agilité …
  • On te propose tel poste …
  • Si je te dis que tu vas entrer sur ce super projet X mais qu’il va être très éprouvant …

… comment cela affecterait-il tes motivations ?

A partir de là, pour chaque élément de motivation, le monter si celui-ci est favorisé et le descendre si défavorisé en donnant les explications nécessaires.

blog ai3 3-changement Evaluez les motivations avec le "Moving Motivators"

Vous observez probablement qu’en fonction du changement envisagé, l’impact est différent sur les motivations.

Le but est par la suite de trouver des compromis pour équilibrer et améliorer les changements négatifs.

Voici un exemple parlant sur des cartes maisons (voir variante) :

Un manager fait passer le test en version Crazy 8 à son collaborateur :

blog ai3 4-ex-cartes Evaluez les motivations avec le "Moving Motivators"

Le manager pose la question : « Dans une semaine commence une mission d’un an à 2h00 de chez toi chez XX compagnie et j’aimerai que tu y participes. Technologies récentes (.NET Core, Angular …), méthode Agile mais vous serez peu et il va falloir beaucoup travailler … Comment penses-tu que cela affectera tes motivations ?  »

blog ai3 5-ex-changement Evaluez les motivations avec le "Moving Motivators"

On peut observer les points suivants :

La connaissance métier baisse : le collaborateur connait déjà ce secteur.

La curiosité augmente : le collaborateur aime l’idée de travailler sur un nouveau projet dans de nouvelles technologies.

L’argent ne bouge pas.

L’expertise augmente : le collaborateur souhaitant devenir Scrum Master, il va pouvoir en apprendre plus grâce à l’agilité mise en place.

Les relations sociales baissent : le collaborateur va quitter une équipe qu’il apprécie beaucoup.

L’environnement peu stressant baisse : le fait de devoir beaucoup travailler fait peur au collaborateur qui n’aime pas la pression.

L’évolution ne bouge pas.

La vie de famille baisse : le collaborateur sera plus loin de chez lui et aura donc moins de temps pour sa vie privée à cause des transports.

Le manager propose donc quelques axes d’améliorations :

En compensation du temps de trajet, je te propose de faire deux jours de télétravail par semaine.
Étant donné les désavantages que cela implique, une prime exceptionnelle de 1 000€ te sera accordée quand le projet sera terminé.
Suite à ces annonces, le collaborateur met à jour ses cartes :

blog ai3 6-ex-post Evaluez les motivations avec le "Moving Motivators"

Un équilibre a pu être trouvé. Si le Moving Motivator n’avait pas été fait, le collaborateur aurait pu abandonner en cours de route suite à une démotivation générale.

Liens utiles
Téléchargement des cartes initiales en FR :

http://nuworks.jp/wp-content/uploads/2016/09/Moving-Motivators-2015-self-print-A4-English.pdf

N’hésitez pas à me poser des questions pour plus d’informations 😉

Laura NGUYEN
laura.nguyen@ai3.fr

GDPR pour les nuls !

Les entreprises vont devoir mettre en conformité leurs procédures et leur système d’information pour appliquer la nouvelle directive européenne connue sous l’acronyme GDPR en anglais qui signifie :

  • General
  • Data
  • Protection
  • Regulation

et en français RGPD pour : Réglementation Générale sur la Protection des Données.

A savoir que celle-ci est entrée en vigueur le 24 mai 2016 et doit être appliquée dans l’ensemble des entreprises à partir du 25 mai 2018.

En résumé voici ce que vous devez savoir :

  1. En mai 2018, toute entreprise devra être en mesure de prouver à n’importe quel moment, que les données à caractère personnel qu’elle détient (IBAN, numéros de téléphone, identifiants divers, données biométriques, enregistrements caméras etc.) sont protégées et surtout inexploitables en cas de vol.
  2. La RGPD  vient, à l’origine, du souhait de 90% des entreprises européennes d’avoir une loi commune sur la protection des données à caractère personnel. Et pour cause, chaque pays membre possède des lois différentes sur le traitement et la sécurité des données.
  3. Cette directive met fin à l’époque du « déclaratif » auprès de la CNIL. Désormais, les autorités de protection européennes disposeront du pouvoir de sanctionner. Jusqu’à 4% du CA annuel sur un total maximum pouvant atteindre 20 millions d’euros.
  4. La fonction de Délégué à la Protection des Données (Data Privacy Officer) est rendue obligatoire pour les entreprises employant plus de 250 collaborateurs. Ce « data manager » sera stratégique pour veiller à la compréhension et à la réussite d’une mise en conformité GDPR.
  5. Seules 7% des entreprises considèrent la cyber risk comme un sujet prioritaire.
  6. La mise en conformité des acteurs économiques avec le GDPR ne constitue pas seulement un respect des règles mais peut être à l’origine d’un nouveau « contrat de confiance » avec les clients, partenaires, collaborateurs… satisfaits de la protection accordée à leurs données.

Est-il possible de recruter ou intégrer un collaborateur via un MOOC ?

A la question « Est-ce que les Moocs vont permettre de recruter les talents de demain ? » Eric BARILLAUD, Directeur Employer Branding and Campus Management chez Orange, répond que le MOOC peut d’abord être utilisé comme un préfiltre ou un test de motivation pour emplois recevant énormément de candidatures.

Il y voit un avenir pour les grands groupes qui reçoivent plusieurs milliers de CV par an. Toutefois, intégrer un MOOC dans le processus de recrutement est un sacré défi.

En parallèle, une agence d’intérim mondiale, Aquent (50 bureaux dans le monde) a réalisé en 2014 une plateforme pour chasser et former leurs présents et futurs talents. Perrine GRUA, Directrice Générale de l’entreprise aux Pays-Bas et en France indique que la plateforme a pu accueillir en un an et demi, 55 000 inscrits et que 13% ont été jusqu’au bout du parcours. 90 talents ont pu être dénichés à l’issue des formations. Le chiffre peut paraître faible mais il s’agit ici de talents rares.

Le MOOC / COOC, est un outil comme un autre pour découvrir de nouveaux talents. N’est-ce pas le rôle du recruteur de toujours trouver de nouveaux moyens pour identifier les talents  de demain?

A l’inverse, nous pouvons également repenser le MOOC comme un moyen d’intégrer de nouveaux collaborateurs. C’est ce qui s’est passé chez Altran Technologies qui a réalisé son premier MOOC « Altran Eway » en décembre 2015. Le retour d’expérience que partage Thierry DUFOUR, Directeur développement RH, est que ce premier pilote a permis à 1500 consultants de suivre un parcours dématérialisé reprenant tous les aspects de l’intégration du Groupe.

Le terme MOOC n’a pas été utilisé dans le bon sens car il s’agit bien ici, d’un COOC, puisque c’est un projet corporate interne à la SSII.

En revanche,  ma crainte se confirme pour certains consultants qui sont en mission en clientèle : « L’une des singularités de nos consultants est qu’ils doivent pouvoir se connecter de chez nos clients. Et bien, a part quelques exceptions, cela se passe plutôt bien. »

 

 

Comment le métier des RH est-il impacté par les MOOC ?

50 % des salariés estiment que l’entreprise méprise leurs remarques, seuls 6 % des collaborateurs disposent d’un DRH à leur écoute (source : étude ADP Research Institute).

Deux chiffres qui illustrent la nécessité de reconnecter l’organisation et ses salariés. « Pour insuffler un esprit de renouvellement, le MOOC est un outil efficace. Il contribue à mettre en mouvement les pratiques de fonctionnement « classique » et à créer du lien », explique Jocelyne TURPIN, conseillère en MOOC et Digital Learning.

Des études récentes montrent que les entreprises, les patrons, mais également les salariés sont déconnectés de la vie de l’entreprise. Une fracture se crée alors et peut donner naissance à des tensions. Le MOOC pourrait-il jouer la bouée de sauvetage pour sauver ce lien ?

Le MOOC pourrait permettre aux salariés de prendre connaissance des changements structurels de leur entreprise et dans le cadre d’un plan de conduite du changement cette formation serait une complémentarité précieuse : participer au succès d’un changement, à l’implémentation d’une nouvelle stratégie. Plus le sentiment d’appartenance à l’entreprise est renforcé, plus les salariés y sont loyaux.

À travers l’article paru sur le site Usine Digitale, on note que la transformation numérique de l’industrie a entraîné un nouveau métier : Chief Digital Office; mais aussi un changement dans les domaines du recrutement, de la formation, des carrières et du travail. Il en va de la responsabilité des CDO de mettre en place des dispositifs de formation, de mise à niveau pour l’ensemble des collaborateurs. L’entreprise doit cesser de voir la formation continue comme une obligation fiscale mais plutôt comme une opportunité pour augmenter son capital performance. Et ces questions sont d’actualité, plusieurs RH ont constaté que certains salariés qui ont besoin d’une compétence ne préviennent pas l’employeur et vont se former directement les plateformes de MOOC.

Difficile de leur reprocher ce comportement : la formation est gratuite, ils peuvent la suivre rapidement et la transposition des acquis en situation professionnelle est souvent facilitée.

Cela change des pratiques habituelles, consistant à faire une demande à son manager et/ou son responsable de formation aux département RH, demande qui sera peut-être refusée, et qui sinon sera concrétisée dans le plan de formation de l‘année suivante. Côté RH, comment expliquer en Comité d’Entreprise que le salarié n’a pas suivi de formation inscrite au plan depuis 2 voir 5 ans ? Quid de l’obligation de l’employeur d’adapter le salarié à l’évolution de son poste de travail, si ce salarié se forme lui-même souvent sans en informer personne ?

En tant que salariée, je m’étais posé les questions suivantes au début de mon travail de recherche. Un an plus tard, je peux y apporter des réponses et des éclaircissements :

Ai-je le droit de suivre un cours de MOOC sur mon temps de travail au bureau ? Oui, mais… Tout dépend de la culture de l’entreprise, de sa relation avec son manager ou avec son client.

Est-ce que les Ressources Humaines peuvent intégrer le MOOC dans mon plan de formation ? Oui, si l’inscription à un MOOC est de ma propre initiative, je peux le signaler à mon référent RH pour que ce soit indiqué dans mon dossier.

Comment puis-je faire valoriser mon certificat obtenu ? En informant ma hiérarchie et mon référent RH – si cette certification rentre dans un changement de poste afin de capitaliser mes nouvelles compétences métiers.

Puis-je rester à mon bureau ou bien dois-je aller dans une salle de formation dédiée ? Il est tout à fait possible de suivre un MOOC depuis son bureau de travail si j’ai l’accord de mon supérieur hiérarchique. Il faut tout de même posséder une connexion Internet, une carte son et un casque pour ne pas déranger ses collègues.

Les MOOCs sont-ils adaptés pour des domaines de formation tels que le management et le développement personnel ? Oui, absolument. Les MOOC couvrent tous les sujets que ce soit dans le digital, la psychologie, le terrorisme, la gestion de documentation.

Un salarié qui excelle dans un MOOC a-t-il des chances de se faire repérer par un chasseur de têtes ? Oui, surtout si le MOOC est sponsorisé par une entreprise privée (exemple d’AT&T et Georgia Institut of Technology).